Tempête

 

Telle une Lune voilée par des nuages de neige

Je m'éclipse sans trop faire de bruit

Ne voulant pas me faire prendre au piège

Dans ces jeux au hasard de la nuit.

 

Mais l'amour me suit, telle une tempête enchaînée

Par les vents de nos folies qui nous emportent

Mes larmes remplissent le ciel déchaîné

De ces dépressions qui nous insupportent.

 

Pourquoi tout rafler lors de notre passage

Lorsque l'on peut être sage comme des images ?

Pourquoi se faire mal à inonder nos coeurs

Alors que nos armes aimeraient sécher nos ardeurs ?

 

La lourdeur de cette ambiance fantasmagorique

M'amène à explorer les ruines de nos antres démunies

Dans nos tourments, l'épuisement se fait magique

Au fond de mes rêves, je monte la garde et nous punis.

 

Et quand luit le soleil sublimé par un tapis blanc

Mes entrailles libèrent mon amère soif de cataclysme

Et après avoir maudit les éléments, je te berce comme un enfant

Alors mon âme savoure la lumière de notre Humanisme. 

Tous droits réservés : Caroline Becker / Hugues Facorat Edition

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 27/12/2014

×