L'amour au masculin

Dans la chaleur de cette nuit d'été

Enfin ton corps m'appartient

Pour découvrir tes voluptés

Quand plus rien ne nous retient.

 

Premier baiser dans une caresse

Ta peau de femme me plonge dans l'Éden

Ton âme devient ma faiblesse

Dans tes yeux, ne pas te laisser indemne.

 

D'un souffle de plume, je frôle ton cou

Ton parfum envahit mes profondes antres

Plus rien n'existe autour de nous

De tes seins je deviens l'épicentre.

 

Sous tes ongles mon dos sent tes chimères

Tu vires sauvageonne quand j'effleure ton mont de Vénus

J'écoute alors tes suffocantes prières

Entrer en toi tel un bouclier de Brénus.

 

Et quand je deviens dur comme la pierre

Ma déesse pleure et je me sens à l'abri

Comme un soldat victorieux en temps de guerre

Qui s'est retenu jusqu'au dernier cri.

 

Alors je jouis de tout mon être

Remplissant d'amour mon amazone

En choeur nos râles nous font renaître

Pour qu'à chaque saison toujours plus nos orgasmes résonnent.

 

Tous droits réservés : Caroline Becker / Hugues Facorat édition.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/11/2014

×