Le diable au corps

Quand je sors

J'ai le diable au corps.

En terre inconnue,

Je n'ai plus aucune vertu.

 

Ces eaux entrent dans ma peau.

Face aux éléments

J'arbore le néant,

Je roule et me défoule.

 

La brise souffle sur mon âme.

Je m'évapore dans ses antres

Attiser et se répandre.

Souffler sur ce fardeau.

 

Quand je sors

J'ai le diable au corps.

En terre inconnue,

Je n'ai plus aucune vertu.

 

La chaleur de cet enfer

M'emmène vers d'autres foyers,

Pour toujours plus m'y frotter.

Et cette flamme dans ma tête.

 

Des doigts, toucher le paradis

Cette terre où tout s'affole,

Le noyau de nos envols.

Prendre racine en l'ange.

 

Quand je sors

J'ai le diable au corps.

En terre inconnue

Je n'ai plus aucune vertu.

 

Tous droits réservés : Caroline Becker / Hugues Facorat éditions

Commentaires (6)

lakhdari
  • 1. lakhdari | 01/08/2014
bonsoir Caroline !!

c'est vraiment interessant ce que tu écrit la !! je te souhaite beaucoup de succès dans ton entreprise !! un jour ,tu seras peut-etre un auteur particulier,exceptionnel !! je te le souhaite !!

bon courage !!
caroline-becker
  • caroline-becker (site web) | 01/08/2014
Merci beaucoup !!! Cela me touche !!!
timilo
J'ai passé un agréable moment à lire tes poèmes...
Bravo , ta plume écrit des petites merveilles
Même si je suis en vacances je prendrais un peu de ce temps pour venir lire la suite
A bientôt
Bonne soirée
Timilo
caroline-becker
  • caroline-becker (site web) | 18/07/2014
Merci beaucoup !!!!! A bientôt !!!
Béatrice Agbaté-Lagos
  • 3. Béatrice Agbaté-Lagos | 07/06/2014
Extra !

Du très beau rythme pour une mélodie corps et âme.....à fleur de coeur.....

bal
caroline-becker
  • caroline-becker (site web) | 07/06/2014
Et de corps .... d'esprit aussi peut-être ... ,-) En tout cas ... Je suis très émue... car nous avons a peine prit contact, que déjà vous me lisez ... Merci pour votre gentillesse !!! Je me doutais que vous aviez bon goût !! ,-) Du fond du coeur ... merci !!

Ajouter un commentaire