En fusion

EN FUSION.

Passer de l'état solide, à l'état liquide
Brûler ses sens à ne plus dormir
Comme un volcan qui n'en peut plus d'attendre
Et qui jaillit sans prévenir.

Il est trop tard, j'entre en fusion
Comme le Christ sur la croix
Croisant Burning-Man
Et s'offrant à la Vierge Marie
Dans son drap blanc perdant l'immaculée conception
Un festival de sable chaud dans le désert.

Comme elle, je suis tout à toi,
Moi qui ne suis plus sainte depuis longtemps
Souffle, souffle sur mon âme
Sans que plus rien ne nous pardonne
Aussi chaude que ta flamme, le fouet de nos péchés
Qui s'allume et ne s'éteint plus.

Passer de l'état liquide, à l'etat bouillant
Caressée par la foudre électrisant mon corps
Comme le feu se nourrissant de sa bûche
Tombant à mes pieds sans faire de braise
Qui se consume sans dire mot
En faisant pleurer mes yeux
Quand tu pars en fumée.

Tu es mon bain dans lequel je fume
Mon diable qui m'enchaîne à sa fourche
Le fard de mes joues que plus rien ne défie
Quand le soleil se couche derrière cette montagne.

Je suis la cigarette portée à ta bouche
Le rouge sur mes ongles enfoncés dans ta peau
Aussi ronde que fondante
Pareille que ce chocolat frétillant dans mon Piano
Qui n'attend plus pour se déverser sur ta toile sanglante.

Passer de l'état bouillant, à cette petite mort
Sans gaz étouffant, ni grenade explosive
Sans missive, ni directive
Laisser faire l'étoile dans la mer un instant.

Qui unira deux corps en lévitation
Qu'un fakir aura libéré de leurs fers cinglants
Quand viendra l'heure de la passion
Laissant la Rose baiser ton Rubis.

Faisant éclore notre fruit défendu
Aussi rond que mes seins
Aussi raide que ta brique
Petite Cerise effervescente
Attisant notre gourmandise
En nous laissant dans tous nos etats.

Tous droits réservés : Caroline Becker / Hugues Facorat Edition
" Au nom de l'Amour "

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×